Découverte de la Brasserie

Produire de la bonne bière,
c’est la vocation de leur vie !

Adam et Eve… non, non à la naissance de Rebel, c’est Pavel et Jana. Produire de la bonne bière, c’est la vocation de leur vie et main dans la main ils le font à la merveille! 

Découvrez...

Rebel en Vidéo

logo_rebel

Adam et Eve… non, non à la naissance de Rebel, c’est Pavel et Jana. Produire de la bonne bière, c’est la vocation de leur vie et main dans la main ils le font à la merveille! A la façon «Bata», Pavel a évolué à la brasserie progressivement. Il a commencé par remplir des fûts, à l’époque en aluminium. Ensuite il est monté (ou plutôt descendu – dans les caves à Havlickuv Brod) aux tanks de garde et leur nettoyage. Et à travers le poste d’assistant brasseur il a évolué jusqu’à devenir le maître brasseur «rebel». Pavel est un vrai Rebel depuis plus de 20 ans. «J’aime brasser pour les amateurs de la boisson dorée leurs bières préférées de qualité supérieure et je teste de nouvelles recettes.»

PAVEL PILAR

Maître brasseur

JANA BORAKOVA

ASSISTANT BRASSEUR

Jana est le «bras droit» de Pavel depuis 2017 Initialement, elle voulait s’occuper d’animaux, mais le destin l’a orientée vers d’autres horizons, lorsque l’école de Nitra n’a pas ouvert de classe pour sa spécialité. Elle a donc choisi la technologie de fermentation et en 1996 elle obtient son baccalauréat avec mention. C’est l’amour qui l’a menée de la Slovaquie vers la Vysocina. Et depuis 2009 elle s’occupe de la bière tchèque. Tout d’abord à la brasserie de Chotebor où elle fait le tour de toute la production, elle est spécialiste de la filtration et après 3 ans elle obtient son poste d’assistant brasseur.

En tant qu’assistant brasseur, elle s’occupe de la bière Rebel de Havlickuv Brod depuis 2017 et elle en prend soin aussi bien que chaque bon propriétaire prendrait de son animal de compagnie.

Histoire de la Brasserie REBEL

En 1333 le roi Jan Lucembursky accorde au propriétaire de la ville de Brod allemand de l’époque, certain Jindrich z Lipé, tout un ensemble de droits des villes royales, y compris le droit de brassage. Il s’agit d’un ancien privilège qui accordait aux citoyens propriétaires d’une maison au sein des remparts le droit de brasser la bière. C’était probablement la première fois que ce droit était accordé à une ville soumise.

Lors de la reconstruction de la ville, détruite en 1422 par les hussites, les brasseries sont également restaurées. Ces droits sont progressivement réaccordés, y compris celui de brassage : tout d’abord par le roi Jiri de Podebrady (1452), ensuite par le roi Ludvik (1520) et le roi Ferdinand (1544). Et enfin, en 1637, par l’empereur Ferdinand III lorsqu’il déclare la ville de Brod allemand comme ville royale indépendante et lui a délivré le blason et les droits accordés aux villes royales. Initialement chaque citoyen fabriquait seul son malt et sa bière et il la servait ou la vendait à l’aubergiste engagé. Cependant en ville, peu de maisons possédaient l’équipement complet nécessaire à la fabrication du malt et de la bière. Les brasseurs avec le droit de brassage créaient donc des alliances et fondaient des brasseries plus grandes. Celles-ci pouvaient être mieux équipées et permettaient à tous de produire de la bière avec ce droit de brassage. La ville de Brod allemand fut également touchée par ce phénomène.

En 1662, lorsqu’un important incendie touche la ville, la brasserie, à proximité de l’hôtel de ville, est détruite. Elle est rénovée en 1673 lorsque la guilde des malteurs est fondée. A la fin du 18e siècle il y avaient déjà deux brasseries en ville. En 1834 l’une ferme pour raison économique et l’autre brûle. Les propriétaires du droit de brassage achètent alors la maison des chevaliers Bukovsky le 18 octobre 1834 (aujourd’hui le bâtiment du restaurant de la brasserie Rebel), où se situait une petite brasserie manuelle. Ce jour est LE jour de création de notre brasserie. Avec le volume croissant de bière produite, la brasserie n’était plus en capacité de satisfaire la demande. C’est pour cette raison que la décision fut prise de réaliser la première reconstruction de la brasserie, qui se termina le 12 octobre 1880 lorsque la brasserie fut bénie. Le volume annuel de la bière produite représentait à l’époque 15 000 hl.

Havlickuv Brod obtient le droit de brassage dès le 14e siècle et depuis la fabrication de bière prospère de façon satisfaisante. Tout d’abord chaque citoyen produit tout seul sa bière, ensuite ils commencent à se réunir et à créer de grandes brasseries.

La capacité de la brasserie ne suffisait plus à satisfaire la demande, c’est pour cela que la première grande reconstruction est décidée, et ensuite a lieu la consécration de la brasserie le 12 octobre 1880. La transformation importante se poursuit jusqu’au tournant des 19e et 20e siècles et s’achève en 1905 lorsque la brasserie atteint le plus haut niveau de la modernité.

La brasserie est nationalisée et dépend, jusqu’en 1990, des Horacke pivovary Jihlava respectivement Vychodoceske pivovary Hradec Kralove.

La fabrication de son propre malt est arrêtée à plusieurs reprises. D’abord suite à l’incendie en 1956, puis en 2004 lorsque les travaux de reconstruction et investissements ont lieu. La production de malt n’est relancée qu’en 2008, 4 ans après.

1964 – c’est cette année là que la Rebel est née. Le nouveau maître brasseur Josef Bouda propose un concours à ses employés : le but est de trouver un nom à une bière brune 14°. La seule condition : qu’il soit en lien avec la ville ou un personnage connu. POURQUOI REBEL Histoire Rebel est initialement le nom d’une bière brune 14° Le nouveau maître brasseur Josef Bouda propose un concours à ses employés : le but est de trouver un nom à une bière brune 14°. La seule condition : qu’il soit en lien avec la ville ou un personnage connu. Il reçoit un grand nombre d’idées, mais le nom de Rebel est le vainqueur. Karel Havlicek Borovsky, un homme politique, journaliste et économiste bien connu pour son côté rebelle, sert également d’inspiration. Le nom devient progressivement la marque de toutes les bières produites par la brasserie.

En 1995 le procès de 17 personnes physiques quant aux droits de propriété est enfin résolu et la brasserie est dans les mains des descendants des anciens propriétaires qui créent le 24 janvier 1995 une société anonyme Měšťanský pivovar Havlíčkův Brod, a. s.

Volume record de bière produite : presque 167 000 hl

En 2008 une nouvelle ligne d’enfûtage est terminée et mise en service. Cela signifit également la construction d’un nouveau hall et entrepôt pour des fûts de bière et des bureaux pour l’expédition.

La première canette « jaune » de Rebel XI voit le jour. En 2019, une deuxième canette bleue pour la Rebel sans alcool et une pour la Rebelka rose, bière aromatisée pour les filles, sont ajoutées.

Nous avons laissé tomber les bouteilles NRW et les avons remplacées par les bouteilles Ceske pivo. Nous avons uniformisé le design des étiquettes de toutes les bières Rebel

HAVLICKUV BROD – Cette ville ancienne de Havlickuv Brod est située sur les deux bords de la rivière Sazava. Elle fut fondée au 12e siècle. Initialement ce n’était qu’un petit hameau qui devint une ville en 1261. Son premier propriétaire fut Smil de Lichtenburg, puis, à partir de 1269, la ville pris le nom de Smiluv Brod. Au cours du 13e siècle la ville a pris de l’ampleur grâce aux mines d’argent ainsi qu’à à son usine de fabrication de monnaie. Le développement de l’industrie signifie alors une colonisation allemande. Suite à cela la ville est nommée Nemecky Brod (Brod allemande) au 14e siècle. En 1319 la ville devient la propriété de Jindřich z Lipé, le plus haut maréchal du royaume tchèque. En 1422 la ville est brulée par les hussites. Son essor n’est rétabli qu’au 16e siècle, lorsque la ville obtient les mêmes droits que les villes royales. Deux épidémies de peste en 1624 et 1649 représentent une énorme catastrophe pour la ville. 200 maisons restent inoccupées à l’issu de ces évènements. En 1637 Nemecky Brod est promue au titre de ville royale. Un monastère des Augustins est fondé au cours de la 2e moitié du 17e siècle ainsi qu’un lycée latin en 1735. Parmi ses élèves on peut citer Josef Dobrovsky, Karel Havlicek Borovsky, Jan Zrzavy et Bedrich Smetana. En 1850 Nemecky Brod devient le siège du district administratif et en 1870 elle devient une importante gare ferroviaire sur la ligne Prague – Vienne. Après la 2e guerre mondiale la ville est renommée en Havlickuv Brod, en mémoire de l’écrivain, journaliste et patriote Karel Havlicek Borovsky. Le centre historique de la ville est déclaré zone de conservation urbaine en 1990. Une colonne baroque de la peste de 1725 domine la place Havlíčkovo. L’un des bâtiments les plus précieux est Štáflova chalupa. Il s’agit d’un exemple unique d’un bâtiment de type rural et se situe derrière l’église monastique. L’église de l’Assomption de la Vierge Marie domine la ville. L’église de la Sainte Catherine, mentionnée pour la première fois en 1319, est située de l’autre côté de la rivière Sazava.

© sources :  www.hbrebel.cz